Vous êtes dans : Chroniques / The New Deal

The New Deal

Jonathan Case

New York, les années 30. Roosvelt est le 32ème Président des etats Unis et il espère rétablir le pays après le terrible krach boursier de 1929 qui avait ébranlé toute l'économie. Le Waldorf Astoria est un hôtel de luxe où les personnes ayant réussi à protéger leur fortune ou étant parvenus à s'enrichir viennent se prélasser quand ils font escale à la Grosse Pomme. Cependant, les chances ne sont pas les mêmes pour tous et quand vous êtes afro-américain ou d'origine irlandaise, rien n'est facile.

 

Jonathan Case va mener son histoire avec brio. Sous un decorum de comédie policière façon Spirit de Will Eisner, il va mettre en avant cette inégalité des chances avec justesse et humour. Quand un vol est commis dans l'hôtel, les soupçons se portent tout de suite sur la femme de ménage, Theresa, qui est noire, le tout avec un sacré fond de racisme primaire. Le second suspect désigné est bien entendu le groom irlandais.

 

Une dénonciation simple. Est-ce encore différent aujourd'hui ? On laissera cette question à la réflexion de chacun pour continuer à se pencher sur ce livre d'aspect si simple. Un noir et blanc marqué de bleu, un ton très léger, un rythme qui n'est pas celui que l'on a l'habitude de voir. Le côté rétro est bien restitué.

 

Mais surtout, il y a la somme de recherches et de passions de l'auteur qui transpire à chaque page, à travers des références rares, des clins d'oeils complexes à des films des cette époque, avant que les studios d'Hollywood ne soit contraint par le code éthique de produire des films moins violents.

 

Bref, The New Deal ressemble de loin à du Spirit version Canada dry. Sauf que c'est bien plus que cela. N'hésitez pas à vous plonger dedans, vous passerez un bon moment.

 

Fred

The New Deal

Auteur(s) : Jonathan Case

COMICS INDEPENDANT
Découvrir 14.95 €
search